Charynn Léon, l’infirmière des Warriors

Je m’appelle Charynn LEON-PROSPER. J’ai 22 ans et je suis en 3ème année d’école infirmière. Je suis drépanocytaire SS. La maladie a commencé à se manifester dès mon plus jeune âge, j’ai eu un accident vasculaire cérébral à l’âge de 3 ans. Suite à cela, j’ai été mise sous protocole transfusionnel. Durant 7 ans je me suis faite transfuser une fois par mois.

Grace aux transfusions, je n’ai plus de symptômes de la maladie

Malheureusement j’ai eu une réaction transfusionnelle (mon corps a fait une réaction aux sang). Et depuis, je suis transfusée qu’en cas d’urgence. Peu après l’arrêt des transfusions, j’ai eu mes premières crises, c’était un total changement pour moi. J’ai dû changer mon mode de vie (arrêt du sport, de la piscine, de la plage fréquemment etc.). Avant les crises, je n’avais pas conscience d’avoir une telle maladie.

Puis en grandissant mes crises se sont espacées. J’ai eu plusieurs STA (Syndrome thoracique Aigu) dont deux avec passage en réanimation. Aujourd’hui, je fais de moins en moins de crises car je fais attention à mon alimentation. Je m’hydrate et je fais du sport (uniquement dans les moments de formes). Récemment, j’ai été hospitalisé en réanimation suite à une mauvaise prise en charge de la douleur, j’ai eu des infarctus osseux.

Je pense que tous les drépanocytaires sont de vrais warriors 

Alors ne lâchez rien, battez-vous !  Je sais combien ça peut être difficile de se battre contre la douleur, les soignants non compréhensifs etc… mais battez-vous ! Ne vous laissez pas faire, on a des droits. Je vois souvent lors de mes stages, des drépanos s’écraser car ils ont mal et peur de ne pas être soulager. Mais sachez que si un soignant refuse, c’est un risque pour vous mais aussi pour lui. Faites valoir vos droits. On en a comme tous les autres malades. 

Lâchez rien, et puis courage !